Eduardo Fernando Varela  PATAGONIE ROUTE 203  traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry. Ed. Métailié

 

Parker, un ex-saxophoniste en fuite, parcourt les routes hostiles de la Patagonie dans son camion. Il rencontre « le journaliste » à la recherche d’hypothétiques Uboot nazis et toute une galerie de personnages qui colportent des légendes d’anthropophages et une géographie improbable. Dans un village miteux, il tombe sur Meitèn, la patronne d’un petit cirque en décrépitude. Avec elle, il va partager sa vie d’errance. Le ton très original, entre ironie, poésie et loufoquerie, fait de ce roman un road trip décalé et savoureux.