Librairie
Place du Marché - Antony
01 56 45 20 10

obSoundtrack

Soundtrack, Hideo Fyrukawa

Voyage halluciné dans le japon post-moderne et sa tentaculaire mégalopole, Soundtrack nous embarque dans un récit apocalyptique d’un monde futur qui ressemble au nôtre à s’y méprendre, en une quête aussi effrénée que kaléidoscopique des origines. La grande qualité de ce texte est de mêler les mythes et traditions japonaises, notamment les arts martiaux, à une certaine animalité teintée de chamanisme. Voilà une lecture trépidante dont vous ne sortirez pas indemne.

Editions Philippe Picquier – 23.50 €

 

concerto4mains

Concerto pour quatre mains, Paul Coliz

L’histoire d’un braquage raconté du point de vue de l’avocat. Des personnages loin des clichés, attention ils pourraient même devenir attachants… Si vous avez envie d’un polar qui bouscule les conventions du genre, ce roman policier fera votre bonheur.

Editions Fleuve noir – 19.90 €

 

diablesalledebain

Quand le diable sortit de la salle de bain, Sophie Divry

A la fois extrêmement cocasse et à l’humour dévastateur, ce récit nous introduit dans le quotidien d’une jeune chômeuse et dépeint une réalité sociale que de nombreuses personnes partagent. Le tour de force ici est d’en avoir fait une oeuvre littéraire portée par un très beau style et ponctuée de références et de jeux sur le langage. A découvrir absolument.

Editions Notabilia – 18€

 

petit-piment

Petit piment, Alain Mabanckou

A travers les yeux de Petit Piment, orphelin attachant et intrépide vous découvrirez ce qu’est la vie à Pointe –Noire. Entre corruption et révolution politique quel sera vraiment son destin ?  Dans son nouveau roman l’auteur nous emmène de nouveau avec beaucoup de lucidité sur le territoire de son enfance.

Editions du Seuil – 18.50 €

 

apres-le-silence

Après le silence, Didier Castino (Prix du Premier Roman)

A la fois chronique sociale et familiale, ce roman s’ouvre sur un long monologue du père mort à son plus jeune fils. Prenant pour toile de fond les années 70 et le milieu ouvrier, l’auteur redonne vie à Louis Catella, cette personnalité mythifiée par sa femme Rose et ses proches : syndicaliste, communiste et chrétien, fort en gueule, il reste omniscient après l’accident d’usine qui mit fin à ses jours dans sa 43e année.Dans un style très rythmé et un récit plein de vie, l’auteur pose avec talent et une grande sensibilité la difficulté à construire sa propre identité quand on ne peut s’opposer directement à la figure du père et interroge la transmission  entre générations.

Editions Liana Levi – 18 €