Librairie
Place du Marché - Antony
01 56 45 20 10

 

Paul Valéry une vie Benoît Peeters, Champs Flammarion 11 €

Plus connu pour la bande dessinée, Benoît Peeters se fait biographe d'un homme pour qui l'exercice de la pensée demeurera la grande affaire de sa vie. On y croise de grandes figures de la littérature française comme Mallarmé, Huysmans ou bien Breton, et l'on se prend de passion pour cet intellectuel tourmenté qu'était Paul Valéry. Une invitation à revisiter son oeuvre.

Pour une histoire des possibles, Q. Deluermoz et P. Singaravélou, Seuil  24 €

Et si Alexandre le Grand avait vécu ? Et si Napoléon avait gagné Waterloo ? ... Cet ambitieux essai nous présente l'analyse contrefactuelle et l'uchronie, leurs implications en sciences sociales, et l'usage croissant qu'en font les historiens français. De l'anthropollogie aux jeux vidéo, cet ouvrage nous montre que l'on peut envisager et comprendre l'histoire sous un jour nouveau.

 

Une psychanalyste à Téhéran, Gohar Homayounpour, Bayard, 19€

Au fil d’une réflexion qu’elle nous fait partager au plus près, l’auteur énumère les stéréotypes auxquels elle a été confrontée lors de l’ouverture de son cabinet à Téhéran. Conquérante courageuse d’une liberté intérieure chèrement acquise au fil de sa formation puis de sa pratique initiée aux Etats-Unis, elle en tire sa conviction que le propos psychanalytique est universel.

Le capital au XXIème siècle, Thomas Piketty, Seuil, 25€

Que sait-on vraiment de la répartition des richesses, de l’évolution des inégalités sur le long terme ? Cette étude, la plus ambitieuse jamais entreprise, tente d’y répondre en parcourant trois siècles et plus de vingt pays. Aujourd’hui, les valeurs de méritocratie et de justice sociale sont menacées, mais des moyens existent pour inverser la tendance.

La fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement, Svetlana Alexievitch, Actes Sud, 24.80€

Svetlana Alexievitch a su, à travers ce livre, garder vivante la mémoire de cette tragédie qu’à été cette grande utopie : l’URSS et le communisme. Elle fait résonner les voix de centaines de témoins brisés, en s’intéressant davantage aux émotions qu’aux faits, agissant en littéraire plutôt qu’en historienne.