Librairie
Place du Marché - Antony
01 56 45 20 10

 

Hors-jeu Matthieu Chiara éd. L’Agrume 22.90€

 

Un match de foot, des footballeurs, des supporters, des spectateurs, autant de personnalités différentes qui font partie de notre univers, des personnages que nous connaissons, ou dans lesquels on se retrouve. Une construction brillante et beaucoup d’humour... Que l’on aime ou pas le football, il faut lire Hors-Jeu ! 

La légèreté, Catherine Meurisse, Dargaud 19.99€

 

Catherine Meurisse, comme Luz, est arrivée un peu en retard à Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Elle nous livre ici l’onde de choc qui a suivi cet évènement, les mois d’après où l’espace-temps se dissout, passés à essayer d’apprendre à respirer à nouveau. L’importance de l’art  pour vivre, survivre. Sublime, émouvant, indispensable.

Ce qu'il faut de terre à l'homme, Martin Veyron,Dargaud 19.99 €

 

 L’immensité des espaces russes magnifiquement dessinée dans ce conte de Tolstoï adapté par Veyron, et les mésaventures d’un jeune paysan que sa cupidité toujours croissante mènera chez les Baskis. Mais gagner plus, posséder plus, apporte-t-il plus de bonheur ?

2016 02 bdWatertown, Götting, éditions Casterman, 18 euros

Philip Whiting, employé des assurances, habite une tranquille bourgade du Massachusetts.
Le décès de monsieur Clarke et la disparition simultanée de son employée vont intriguer Philip, qui, obsédé par les mystères successifs issus de cette affaire, va mener l’enquête.
Nous voilà plongés dans un récit digne des meilleurs romans noirs, illustré par les sublimes et sombres dessins de Götting. Certains d’entre eux semblent être des hommages à Edward Hopper, et, comme chez Hopper, les tableaux sont enveloppés d’une aura de mystère qui met en valeur l’intrigue et le rythme du récit.
LE coup de cœur bd de ce début d’année, à ne pas manquer !

Les intrus Adrian Tomine, éd Cornelius, 23.50€

Il y a, dans cette bande dessinée d’Adrian Tomine, quelque chose de Raymond Carver. Des personnages désabusés, un peu tristes, tellement réels et crédibles. Des personnages qu’on regarde évoluer dans leur quotidien morne, sans pour autant que l’ambiance ne soit plombée par la platitude de leur vie car surgit toujours de la tendresse et du comique. C’est un vrai bon moment à passer avec ces personnages un peu comme nous, avec ce qu’il faut d’exagéré ou de loufoque pour que nous ne soyons pas vexés de leur ressembler.

 

 

voyageDePhoenix

Le voyage de Phoenix, Jung, Editions Soleil – 19.99€

Deux histoires de famille se croisent dans cette bande dessinée. Celle de Jenifer, américaine qui travaille en Corée du Sud au début du récit et a grandi sans son père; et celle de Kim, Chelsea et leurs parents bientôt heurtés par le pire des drames.
Beau et bouleversant.